L’abattage d’un arbre découle toujours d’une réflexion préalable et d’un bon diagnostic.

Devant être envisagé en dernière solution il peut toutefois être nécessaire d’enlever un arbre.

  • Celui-ci est mort ou atteint par une pathologie allant entrainer sa mort prochaine (champignons, sècheresse, descente de cimes, tassement racinaire, fin de vie naturelle de l’arbre etc)
  • De par son emplacement et/ou sa taille il constitue une menace pour votre maison, les habitations voisines, les câbles électriques, les voitures stationnées aux alentours…et il n’est pas possible d’y remédier via la taille ou l’élagage.

Abattage

On parle d’abattage « traditionnel »lorsqu’on coupe l’arbre au niveau du sol et qu’il tombe en une seule pièce. C’est la technique utilisée par les bucherons en forêt.

Cette technique est en apparence simple mais il convient d’avoir une réelle expérience pour l’exécuter en ayant la certitude de ne provoquer aucun dégât.

Le choix de l’abattage est déterminé par la situation de l’arbre dans son environnement.

Nous procédons à un abattage traditionnel lorsqu’il n’y a aucune contrainte directe et aucun risque de dégradation pour l’environnement aux alentours (voirie, réseaux aériens ou souterrains, aménagements paysagers ou constructions.).

Démontage

Lorsque les contraintes de l’environnement ne nous permettent pas de faire tomber l’arbre directement, nous procédons à un abattage par démontage.

Le démontage s’effectue sur cordes à l’aide de griffes, longe armée et de tronçonneuse.
Cette opération consiste à couper les branches, les unes après les autres, de bas en haut, puis de démonter le fût, par tronçons.

Les branches sont retenues à l’aide de cordes, de poulies, et d’un cylindre de freinage. En procédant de cette manière, il n’y a aucun danger pour l’environnement avoisinant.

Le démontage avec rétention nécessite du matériel spécialisé, des connaissances techniques approfondies et une organisation rigoureuse.